D'habitude, on s'ennuie le dimanche...

 

Méchante pièce policière, politico-burlesque en trois actes de

Jean-Paul Halnaut

 

« Il n’y a rien de plus déprimant que de passer un dimanche après-midi avec ta famille ! »  C’est Juliette, « la reine des ménagères, l’impératrice du plumeau » qui parle. Elle s’adresse à son mari, Yves Kéméner.  Celui là, « en 43, tous les jours à la pause déjeuner, il  apportait la gamelle aux gestapistes dans les sous-sols de la rue Lauriston… » Vous voyez le genre ! Pendant ce temps, sa demi-sœur Christine s’interroge. « J’ai lu le procès verbal de l’enquête concernant le meurtre de maman. Le dossier est bien mince… » Le reste du clan écoute, attentif, bave aux lèvres, prêt à mordre. Ca promet ! Ce dimanche 29 octobre 1962, les Kéméner ne sont pas les seuls à avoir des comptes à régler. Nikita un p’tit gros, nostalgique des purges d’antan, John Fitzgerald un bourgeois jouisseur présentant bien et un barbu dépenaillé prénommé Fidel, apprenti dictateur dans les Caraïbes, s’apprêtent à faire exploser le cornet de l’humanité entière, tout ça pour une sombre histoire de pétards pointés malencontreusement sur le cul de l’oncle Sam…

Attendez-vous à frôler l’indécent, à titiller l’innommable, à tutoyer le blasphème, à compter les cadavres, pas exquis du tout, en compagnie de l’irrésistible famille Kéméner.

***

- Tu t’es inspiré de personnages réels pour écrire ta pièce ? Demande-t-on parfois à l’auteur.

- Bien sûr que non ! Répond-il. Des gens ignobles à ce point n’existent pas ! Je me suis défoulé, c’est tout. Bien que…

Parfois, dans l’assistance, quelqu’un reprend :

-Tu as raison de dire « bien que… », parce que si je te racontais la vie de ma tante Berthe…

 

La Famille Kéméner

La famille Kéméner se compose : du père Lucien, marié en seconde noce à Chantal, de leurs deux enfants Jeannette et Yves. Christine est la fille de Lucien, fruit d’un premier mariage avec la défunte Marthe. Jeannette vit en concubinage avec Paul. Yves est marié à Juliette dont il a eu deux rejetons, Brutus et Agrippine. On notera l’omniprésence d’un cher disparu : le grand-père Kéméner.

                      Les 2

     Mise en scène Bruno Leredde, avec par ordre d’apparition :

Lucien Kéméner … Francis  Grandguillot  /  Chantal Kéméner… Nicole Bouchez

Christine Kéméner…Marie Claire Leredde  /  Yves  Kéméner…Ghislain Surble

Juliette…Marion Leroux  /   Jeannette Kéméner… Annie Halnaut

Paul… John Asselin  /  Brutus & Agrippine…Vous verrez-bien

 

Affiche

                                                             

                      

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×